Le ton monte encore d’un cran entre Ricova et Montréal

Menacé de voir plusieurs de ses contrats résiliés, le géant du recyclage Ricova monte le ton et accuse maintenant l’administration Plante d’avoir fait de l’aveuglement volontaire dans le dossier de la gestion des centres de tri.

Le recyclage, c’est l’affaire de tout le monde

Il y a environ 25 ans, les Québécois ont pris conscience des répercussions de leur consommation sur l’environnement et, assez rapidement, les municipalités ont mis en place des systèmes de collecte permettant de récupérer des matières premières.

La plupart des incendies dans les centres de tri causés par des piles au lithium

La compagnie, qui récolte les déchets auprès d’entreprises privées ainsi que de plusieurs municipalités au Québec, lance un cri du cœur et appelle à ne plus mettre ces piles et autres produits inflammables dans les bacs de récupération. Elle estime que des gestes concrets doivent être posés pour protéger la santé et la sécurité des employés ainsi que les installations de la province.