Un déménagement presque zéro déchet, c’est possible!

Déménagement presque-zéro déchet plastique à bulle

Selon une enquête de Statistiques Canada en 2019, plus de 35 % des familles canadiennes prévoyaient déménager dans un délai de cinq ans. Plus encore, au Québec, c’est 10 à 12 % des déménagements qui ont lieu le 1er juillet. Ça en fait, ça, des boîtes de carton qui se retrouveront au recyclage!

Malheureusement, certains de ces objets se retrouvent dans le bac de récupération alors qu’ils ne devraient pas s’y retrouver. Le tri et le recyclage devient donc plus que primordial pour réduire au maximum l’envoi inutile dans les sites d’enfouissement. Pas facile de s’y retrouver : le plastique à bulle qui a protégé les tasses héritées de votre grand-mère, va-t-il au recyclage?

Parce que la période de déménagement peut être une phase stressante où l’on doit penser à toutes sortes de changements, Recyc-Québec a produit une fiche d’information très pertinente sur le déménagement écoresponsable afin de se départir responsablement de ce qui ne nous est plus utile et revaloriser tout ce qui peut l’être.

Certains objets ne devraient pas être simplement jetés à la poubelle; ils peuvent être vendus, de sorte que l’argent amassé paie en partie pour votre déménagement ou pour les achats que vous aurez à faire pour votre nouvelle demeure.

Il est également possible de donner ce qui peut être utile à d’autres qui sont dans le besoin. Des organismes communautaires viendront souvent récupérer des objets, comme des meubles ou des électroménagers, et leur donner une autre vie. Ces organismes n’étant pas des déchetteries, il est important de trier avant de donner afin de faciliter leur travail.

Le premier Rapport sur l’indice de circularité de l’économie québécoise, dévoilé le 26 mai dernier, révèle que la majorité des ressources que notre économie utilise pour satisfaire ses besoins et ses désirs ne sont pas utilisées en boucle. Selon ce rapport, l’économie québécoise est circulaire à 3,5 %, soit un écart de circularité de 96 %. Cela signifie que la très grande majorité des ressources que l’économie utilise pour satisfaire ses besoins ne servent qu’une fois.

Finalement, savez-vous d’où vient la tradition de déménager le 1er juillet? La tradition de déménager à date fixe remonterait à l’après-guerre, selon ce reportage de Radio-Canada, car la Belle Province connaissait une grave pénurie de logements. L’Église a donc fait pression pour éviter que des ménages se retrouvent sans logis en plein hiver. Jusqu’en 1974, les baux locatifs se terminaient donc au 30 avril et les familles quittaient leur logement le 1er mai. Cela avait toutefois un impact sur la fréquentation scolaire des écoliers; le gouvernement du Québec décrète donc que les baux doivent désormais prendre fin le 30 juin.

Partagez cette anecdote… et des trucs zéro-déchets, autour de votre pizza de déménagement!

Partagez avec votre réseau :
Facebook
LinkedIn
Courriel
Ricova

Ricova

Fondée en 2001, Ricova est l’entreprise entièrement québécoise la plus intégrée pour ses services de collecte, de tri et de valorisation de matières résiduelles et recyclables. Les matières recyclables et organiques représentent plus de 70 % des matières qu'elle collecte et transporte au Québec. Grâce à plus de 20 ans d’expérience dans le domaine, Ricova est soucieuse de protéger l’environnement en soutenant les solutions les plus écologiques qui permettent d’optimiser ses opérations et obtenir davantage de valeur pour les matières recyclées.
Un emploi
chez Ricova!
Découvrez des possibilités d’emplois à la hauteur de vos ambitions !
Article récent :
Gaspillage alimentaire à Halloween

Gaspillage alimentaire à Halloween

Gaspillage alimentaire à Halloween - Comment en réduire les effets indésirables pour une Halloween respectueuse de l'environnement.
Faites votre demande de soumission auprès de nos professionnels et commencez à planifier votre collecte dès aujourd’hui !