Québec
International
Section bientôt disponible!

Les différents types de plastique

Les différents types de plastique

Les différents types de plastique et leur taux de recyclabilité.

Ce n’est pas parce qu’il y a le sigle du recyclage au fond de votre gobelet en plastique qu’il est vraiment recyclable. Certains plastiques sont entièrement recyclables et d’autres ont des composants toxiques, ce qui rend le processus de recyclage plus compliqué.

Il existe 7 sortes de plastique, chacune identifiée par un numéro inscrit dans le ruban de Möbius, le symbole du recyclage. Cette codification permet aux consommateurs de savoir si le type de plastique qu’ils ont dans les mains est recyclable ou pas, mais encore faut-il la connaitre! On vous explique un par un, les différents types de plastique et leur taux recyclabilité.

7 sortes de plastique

Le PET : Polyéthylène téréphtalate

Le plastique n°1 est fabriqué à partir de polyéthylène téréphtalate et est communément connu sous le nom de PET.

Ce plastique transparent est le plus souvent utilisé pour les bouteilles d’eau, de boisson gazeuse, de jus de fruits ou d’huile végétale, pots de beurre d’arachide, contenants d’œufs, emballages jetables, barquettes alimentaires.

Il est considéré comme le plastique écologique. En effet, pour le fabriquer il faut peu d’électricité (480°F contre 1830°F pour le verre par exemple), mais il requiert cependant des produits pétroliers, ce qui vient annuler l’aspect écologique!

Ce plastique résiste très peu à la chaleur. Le PET est poreux, ce qui permet aux mauvaises bactéries de s’accumuler et de se développer. C’est pourquoi il est déconseillé d’utiliser pendant longtemps une bouteille en plastique.

Le PET est 100 % recyclable, et les débouchés sont nombreux (bouteilles, fibres de polyester, contenants d’œufs thermoformés, etc.).

Le PEHD : Polyéthylène haute densité

Le plastique n°2 est du polyéthylène haute densité et est couramment utilisé avec l’abréviation PEHD. Le polyéthylène est généralement utilisé pour fabriquer des bouteilles de lessive, des bouteilles de lait, des pots de crèmes glacées et des jouets. C’est un thermoplastique qui est dur et opaque, et il est facilement recyclable.

C’est la résine de plastique la plus convoitée par les recycleurs, selon Recyc-Québec. Comme le PEHD est le plastique roi pour emballer les aliments, il existe de nombreux débouchés de recyclage et il peut être utilisé pour fabriquer de nouveaux récipients, pots, bouteilles ou tubes.

Le PVC : polychlorure de vinyle

Vous avez sans doute entendu parler du PVC. Le plastique n°3 est du chlorure de polyvinyle et il est utilisé pour fabriquer un certain nombre d’articles ménagers comme les rideaux de douche, le vinyle, le film plastique, les gonflables comme les jouets de piscine, les revêtements de sol, les intérieurs de voiture et beaucoup de cuirs végétaliens.

C’est l’un des types de plastiques les plus dangereux pour la santé et l’environnement, car pour sa fabrication, on ajoute beaucoup de plastifiants et de phtalates pour le rendre plus souple et plus flexible, et ces agents chimiques peuvent migrer dans les aliments plus facilement que dans le cas des autres plastiques. Pour éviter les phtalates, Santé Canada recommande de choisir des produits dont l’étiquette indique qu’ils ne contiennent pas de polychlorure de vinyle.

À cause de la présence de nombreux additifs, ce plastique n’est pas recyclable dans la plupart des villes. Renseignez-vous auprès de votre écocentre pour savoir s’il accepte les contenants en PVC.

Le PEbd : Polyéthylène basse densité

Le plastique n°4 est un polyéthylène basse densité connu sous l’abréviation Pebd. Il est le plus souvent utilisé pour les sacs d’épicerie, des sacs pour aliments surgelés, sacs à ordures, papier de cuisine transparent, revêtement intérieur imperméable des tasses à café et des cartons de lait.

Il s’agit d’un thermoplastique fabriqué à partir du pétrole. Il peut être opaque ou translucide. Bien qu’il n’y ait aucun problème de santé connu, ce plastique est très difficile à recycler. Il existe actuellement peu d’installations de recyclage pour ce type de plastique qui est le cauchemar des centres de tri, car en s’étirant, ils peuvent contaminer les autres matières, de même que causer des bris d’équipements.

Le PP : Polypropylène

Le plastique n°5 est le polypropylène le plus souvent vu avec l’abréviation PP.

Le PP est transparent et le plus souvent utilisé pour les pots comme les yaourts, le fromage et le beurre, les boîtes à lunch, bouteilles de médicaments, biberons, contenants transparents pour mets préparés…

Il s’agit d’un polymère thermoplastique qui le rend solide et résistant à la chaleur. C’est pourquoi nous considérons souvent ce plastique comme pouvant être utilisé au micro-ondes et au lave-vaisselle.

Il fait partie des plastiques les plus sûrs et peut être recyclé plusieurs fois avant d’arriver en fin de vie. Recyclé, il servira à fabriquer des brosses, des câbles, des panneaux, des plateaux ou du matériel de jardinage.

Le PS : Polystyrène

Le plastique n°6 est le polystyrène, portant l’abréviation PS.

C’est un plastique à base de pétrole, utilisé pour beaucoup d’autres items comme les couverts jetables, les couvercles de tasses à café, les tasses et les cartons d’œufs en polystyrène, les boîtiers de DVD, les plateaux à emporter et les emballages de cacahuètes.

Le polystyrène est utilisé pour ses propriétés isolantes (tient au chaud votre café, mais aussi votre maison, quand il est intégré aux matériaux de construction). Paradoxalement, c’est un polymère qui résiste mal à la chaleur. À température élevée, il libère du styrène, une substance une substance toxique. De plus, c’est un type de plastique qui se brise facilement en petits morceaux ce qui pollue les cours d’eau.

Il n’est généralement pas accepté dans les installations de recyclage, à l’instar de la ville de Montréal qui n’accepte pas les plastiques numéro 6 dans la collecte. Les procédés industriels de recyclage ne sont pas très développés et il existe peu de débouchés. Lorsqu’on le voit présenter des légumes emballés ensuite avec une pellicule transparente, c’est doublement négatif!

En bref, c’est un plastique à éviter au maximum puisque, pour le moment, il termine sa vie au site d’enfouissement, faute de moyens de le réutiliser.

Les autres types de plastiques :

De nombreux plastiques entrent dans cette catégorie du plastique n°7, de sorte que leurs caractéristiques varient selon le type de matériau. Parmi eux : le polycarbonate (PC), des résines époxydes, le téflon (PTFE), la mélamine ou encore la famille des caoutchoucs (latex, mousse néoprène).

On les retrouve dans les bonbonnes d’eau (PC), revêtement intérieur des conserves alimentaires (résines époxydes), poêles, casseroles et moules de cuisson (téflon), vaisselle (mélamine), tétines et suces pour bébés (caoutchoucs naturel et synthétique).

Le polycarbonate a été retiré de nombreux produits qui entraient en contact avec les aliments ou l’eau (gourdes d’eau), car il contient du bisphénol A, un perturbateur endocrinien reconnu.

Le plastique n°7 est très peu recyclé, notamment en raison de la présence importante d’additifs.

Sortes de plastique

Identification des différents types de plastiques

À l’heure ou le recyclage des matières plastiques est un enjeu pour la protection de l’environnement et un défi qui concerne tous les consommateurs, il est essentiel d’être en mesure d’identifier facilement les différents types de plastiques pour les jeter dans le bon conteneur et ainsi permettre son possible recyclage.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions :
Ricova

Ricova

Fondée en 2009 au Québec, la société Services Ricova Inc. œuvre dans le domaine du transport et de la collecte des matières résiduelles et recyclables. Services Ricova Inc. procède à la collecte des matières résiduelles auprès d'entreprises privées ainsi que de plusieurs municipalités au Québec. Les matières recyclables représentent plus de 80 % des matières qu'elle collecte et transporte. L'entreprise assure également l'opération et la gestion de plusieurs centres de tri.
Soyons responsables de ce que l’on dépose dans notre bac à récupération.
Consultez le site de RECYC-QUÉBEC
Une carrière
chez Ricova!
Découvrez des possibilités de carrière
à la hauteur de vos ambitions!
Article récent :
Quel futur pour le recyclage des gobelets jetables?

Quel futur pour le recyclage des gobelets jetables?

Au Québec, ce sont plus d’1,5 milliard de gobelets qui sont jetés à la poubelle annuellement, et malheureusement, on ne peut toujours pas recycler les tasses à café en papier en Amérique du Nord.
Faites votre demande de soumission auprès de nos professionnels et commencez à planifier votre collecte dès aujourd’hui!
× Des questions sur nos conteneurs? Disponible entre 08:00 et 17:00 Available on SundayMondayTuesdayWednesdayThursdayFridaySaturday